Thèmes disciplinesLes thèmes disciplines proposés dans l'atelier collectif d'@soft.

La nature mais aussi l’urbain et les monuments

Pour bien composer il faut attendre, réfléchir, se déplacer et analyser tous les éléments de la scène.
Puis déceler les points fort et enfin décider ce que l'on veut mettre en valeur.
Ce n'est jamais clic-clac, je me casse ! Car ça c'est 100 € de moins dans la caisse.

 

Repérage des lacs de Pétarel

Réflexion et repérage du site. Car je suis sur un spot à 1 500 €. Et si j'ai le temps je prends mon temps. Si j'ai le courage, je recule et ici me tape le col avec 300 mètres de dénivelé de plus.

Mais avec l'habitude on peut anticiper ses réglages et sa prise de vue.

Une fois réfléchie il peut être intéressant, mais pas nécessaire, d'inclure dans le cadrage un objet proche dans la scène qui donnera des lignes de fuite et l'impression de profondeur et de relief. Mais pas toujours !
Avec un UGA je suis quasiment assuré d'être avec une important profondeur de champ dès que je ferme un peu, donc mon premier plan sera net même si je fait le point sur le début du lac, mais je ferme quand même à f/13 !

Lac petarel avec composition d'objet devant la scène

Exemple de prise de vue en RAW en UGA ISO manuel (toujours) avec décision de composition : des lignes de fuites avec des objets très proches invitant le lecteur dans la profondeur et le relief.
Pour moi devant cette scène, c'est la mesure matricielle qui est la plus adaptée (tout est important : les nuages, le lac, les pierres,...) et priorité à l'ouverture A à f/13 donc 1/60s à 30mm de focale et ISO 200 natif du capteur.
Pour info j'ai observé de long et en large le lac pour déceler tout objets autour, de plus l'Olan est dans les nuages donc j'attends si une ouverture se fait.
Pour me placer sur un spot repéré à l'avance.
Cliquez pour agrandir.

Le ciel se dégage, je pars faire vite la même chose sur un autre spot à 200 mètre.

 

Lac pétarel avec composition sur un objet devant avec l'Olan dégagé

L'Olan est dégagé, il faut faire vite.
J'ai déjà réglé mon APN sur ISO 200, mode A et mesure matricielle. Je regarde où je peux faire ma composition avec à ce nouvel endroit.
Il n'y a pas grand chose comme objet au premier d'intéressant à par ce rocher.
Je vais tenter le coup. J'ai bien du relief et de la profondeur dans ma composition, mais la scène ne plaît pas. Le rocher est trop seul et trop gros à mont goût.
J'ai DÉCIDÉ DE CHANGER ET DE MONTER À 400 ISO pour continuer de prendre à f/11 CAR ma pierre est très proche et donc avec une vitesse de 1/80s car je n'ai pas de trépied et j'ai les pieds dans l'eau pour être au raz de l'eau et immerger le lecteur dans la scène et pour ne pas le laisser indifférent à un angle qu'il n'ira sans doute jamais voir.
Mais je commets l'énorme erreur de ne pas avoir fait assez bien mon horizontalité et je vais le payer cher sur ce spot.
Ma précipitation sur l'Olan enfin dégagé me fait oublier de bien composer et réfléchir dans le viseur à TOUS les détails de la scène
Cliquez pour agrandir.

 

Lac de Pétarel composition au tiers

Il n'y a pas d'objet de premier plan à aller chercher, j'en ai essayé d'autres et ça ne me plaît pas. Je donc composer au tiers.
1/3 sur la transparence du lac qui est exceptionnelle ce jour là, 1/3 sur le paysage et un dernier 1/3 sur le ciel.
De toute manière cette scène (avec des nuages, l'Olan visible et le lac limpide) je ne l'ai jamais vu entre 1998 et 2019 et qu'une seule fois le 18/08/2013.

 

Lac de Pétarel composition sur format papier A (A4, A3, A2,...)

La photo final en RAW, je n'ai plus le f/11 à respecter (pas d'objet proche), je me met donc à ISO 200 natif et f/8 pour le piqué massif.
Mon but est de faire du très net et de la grande profondeur de champs et sortir toute la puisse de ce UGA.

Je n'est pas exposé à droite, ni fait une mise au point sur l'hyperfocale car cela m'a semblé inutile, il n'y a que de l'eau au premier plan.
Par contre, j'ai choisie un bon arrêt de l'autofocus sur un contraste de phase (en face : entre l'eau et le bord des pierres) pour être sur de ma mise au point.
J'ai commis l'erreur de trop serrer l'image pour un rendu déjà final et je me trompe souvent la dedans.
Je n'aura jamais du serrer et monter à 30 mm sur cette UGA qui pouvait me proposer 16 ou 20 mm.

J'ai bien travaillé et apporté un soin particulier sur ma netteté (RAW + f/8, ISO natif et 1/80s + VR II ON et 16-35mm AF-S f/4 Nikkor à 30mm) pour un piqué et la composition.


Comment faire pour être net sur une grande plage de distance tout en gardant une bonne définition :

L'objectif Nikon AF-S Nikkor 16-35mm f/4G ED VR II :

Un UGA superlatif dès 16 mm à pleine ouverture (f/4) avec lentilles asphériques et porte filtre ND.

Piqué du 16-35mm Nikkor

Rendement global de l'objectif Nikon AF-S Nikkor 16-35mm f/4G ED VR II

pique 20mm f8 16 35 Nikkor

Piqué de l'objectif Nikon AF-S Nikkor 16-35 mm f/4G ED VR II à 20 mm et f/8 : on est très bon.

pique 20mm f22 16 35 Nikkor.jpg

Piqué de l'objectif Nikon AF-S Nikkor 16-35mm f/4G ED VR II à 20 mm et f/22 on est très moyen !

Comment faire avec un autre objectif grand angle :

Maitriser sa profondeur de champ :

Fermé son diaphragme permet d'augmenter sa zone de netteté.
En grand angle on a plus de profondeur de champ qu'avec un téléobjectif. On ne diaphragme quand même pas trop pour ne pas subir une perte de qualité optique du généralement à la diffraction de la lumière passant par un petit trou.
Ne pas dépasser généralement f/11 sur un f4 à f/22 soit presque le milieu d'ouverture.

L'hyperfocale :

Il faut savoir que la profondeur de champ n'existe pas en réalité. L’œil n'a pas des capacité infini, si on se rapproche d'une photo on observe des points plus ou moins fins.
On a défini une norme le cercle de confusion (CdC).
C'est la taille nominale visiblement net d'un point en respectant une distance d'observation égale à la diagonale du tirage.

 .....................


Bilan et conclusion :

Peut mieux faire !

J'ai loupé totalement mon cadrage (l'horizontalité et l'élargissement). Cela m'a servi de leçon depuis...

 

Recherchez :

Connexion :

Qui est en ligne ?

Nous avons 437 invités et aucun membre en ligne

We use cookies

Bienvenue sur le site d'Art Vituel !

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont essentiels au bon fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site Web et l'expérience utilisateur (cookies de suivi).

Vous pouvez décider, si vous le souhaitez d'autoriser les cookies ou de les refuser. Veuillez noter que si vous rejetez ces cookies, il est possible que toutes les fonctions du site ne soient pas disponibles.